La Permaculture : définition

Qu’est-ce que la permaculture ?

La permaculture est un mode de culture basé sur l’autosuffisance et le respect du rôle naturel de chaque élément constituant cet environnement. Les végétaux, les insectes et les animaux y vivent ainsi en harmonie. En somme, on recrée un écosystème sur le modèle de la nature, qui s’auto-gère si l’on suit les grands principes de la permaculture.

Les principes de la permaculture

vegetable-garden-890625_1920Pour créer une parcelle de votre jardin en permaculture, observez dans un premier temps votre environnement et tentez de déterminer l’endroit où les éléments auraient le plus de facilité à se connecter les uns aux autres, naturellement. Le vent, la nature du sol, l’ensoleillement sont autant de paramètres à déterminer avant de choisir votre emplacement.

Du premier principe découle le second : favoriser la diversité. Pour que l’écosystème soit le plus équilibré possible, on doit y trouver de tout : des végétaux comme des insectes, car ils sont interdépendants.

Inspirez-vous de la nature : c’est le modèle de la permaculture. C’est elle qui dicte les principes fondamentaux. Un sol de forêt est par exemple jonché de feuilles qui en se décomposant vont nourrir le sol et les insectes. N’essayez donc pas d’obtenir un jardin propre, « au carré », mais un jardin « qui vit ».

Enfin, veillez à récupérer au mieux l’eau dans votre environnement pour qu’elle circule toujours dans votre culture. Elle doit être présente pour irriguer le sol et vos végétaux bien entendu, mais également pour attirer insectes et animaux, qui par leur consommation, leur activité et leurs déchets contribuent au bon fonctionnement de votre écosystème.

Qui dit permaculture dit nature, donc passez-vous des produits chimiques !

Nouvelle tendance : la permaculture urbaine

L’autosuffisance et la culture responsable gagnent du terrain en ville. Dans un environnement bétonné et bien souvent pollué, bon nombre de citadins s’intéressent aux problématiques environnementales et souhaitent agir pour réduire leur empreinte carbone, supprimer ou limiter les intermédiaires et si possible, consommer bio et frais. Bonne nouvelle : la ville est adaptée à la permaculture ! Tout d’abord, on y trouve moins de pesticides, elle est donc moins polluée qu’on ne le pense. On y trouve toutes sortes de déchets que l’on peut réutiliser (le marc de café par exemple). Enfin, elle regroupe un grand nombre d’individus et permet de s’entraider et se partager le travail. On s’y met quand ?

Pratiquer la permaculture dans son jardin ou sur son balcon, c’est possible !

Le jardin se prête particulièrement à la permaculture par sa superficie mais aussi sa diversité. Mais ce n’est pas impossible, si vous disposez d’un balcon, de vous lancer vous-aussi dans l’aventure : utilisez des caisses, des suspensions, ou pourquoi pas même un système hydroponique. Essayez de rapprocher au maximum ces différents contenants pour que les interconnexions se créent et pensez à associer les végétaux complémentaires.

 Comment UpCycle utilise les principes de la permaculture

De la barquette de pleurotes à la réalisation par vous-même de votre Boîte à Champignons en DIY, en passant par une culture simplifiée des champignons, nos produits s’adaptent à vos envies !