Le monde merveilleux du champignon

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Ni animal, ni végétal, le champignon est la plus ancienne forme de vie sur Terre. Apparu à la fin du Carbonifère, il y a près de 280 millions d’années, il a mis au point un système de dégradation “efficace” des vastes étendues de biomasse végétale qui avaient colonisé notre habitat terrestre. Pour vulgariser la chose, cet organisme aurait rendu notre planète habitable.

champignon
Les premiers champignons seraient apparus il y a près de 280 millions d’années et étaient capables de dégrader la totalité de la lignine du bois.

 

De la moisissure du roquefort à la truffe du Périgord, le champignon cache bien des malices sous son chapeau. Tapi sous les feuilles mortes, il n’est que le chapeau d’un organisme souterrain bien plus vaste. Du haut de son règne fongique, il s’apparente aux végétaux de part son immobilité, puisque le champignon ne se déplace pas. Même si certains mycéliums peuvent avancer de plus de 10cm par jour en conditions favorables … Mais sans tige, ni racine, ni feuille ou encore sans sève, il ne peut appartenir à cette catégorie.

champignonLe règne des Fungi

Pour assurer son existence, le champignons doit, comme les animaux, se nourrir d’organismes vivants ou morts qu’ils trouvent dans leur environnement.

Certains se nourrissent de matière morte telles que les souches, des branches et des feuilles recouvrant le sol des forêts. On les appelle les saprophytes. D’autres, qualifiés de parasites, vivent aux dépens d’êtres vivants. Ils sont responsables de nombreuses maladies chez les animaux et les végétaux. Enfin, il existe des champignons qui vivent en symbiose avec une autre plante, généralement un arbre. On estime que 98% des végétaux dans la nature sont connectés à des champignons. Contrairement aux parasites, ils sont bénéfiques pour leur hôte ; un échange de bons procédés où le champignon apporte aux plantes le phosphore, l’azote et les microéléments dont elles ont besoin. En contrepartie, les plantes leur fournissent les sucres qu’elles produisent par photosynthèse.

 

Le champignon, ce nouveau super-héros ?

Le champignon dégrade et digère tout. Ce pouvoir ouvre alors des perspectives surprenantes. En 2006, deux étudiants américains ont l’idée d’utiliser les déchets agricoles et le mycélium pour inventer un nouveau matériau isolant. Le concept a fait son petit bonhomme de chemin et s’est concrétisé en une entreprise : Ecovative. En 2012, des chercheurs de l’Université de Yale découvre, dans la forêt tropicale d’Amazonie, une souche de mycélium qui a la capacité de digérer le plastique. Aujourd’hui, on parle même de mycoremédiation notamment grâce au mycologue américain Paul Stamets, expert en matière de champignon. Un étudiant en doctorat à l’Institut de recherche en biologie végétale de l’Université de Montréal va dans son sens en testant l’efficacité de pleurotes, surtout connus pour leurs propriétés culinaires, pour dégrader les contaminants présents sur un terrain de la région. Pour aller plus loin, vous pouvez aussi mettre la main à la pâte en recyclant votre marc de café pour y faire pousser vos propres pleurotes ! Le champignon, ce nouveau super-héros ?

Laisser un commentaire